Point sur les échanges commerciaux France-Afrique subsaharienne en 2023

En 2023, les échanges commerciaux entre la France et l’Afrique subsaharienne (48 pays) ont totalisé 24,5 Md€ (11 Md€ d’exportations et 13,5 Md€ d’importations) soit 1,9 % des échanges commerciaux de la France selon les Douanes. L’Afrique subsaharienne représente 1,8 % des exportations françaises et 1,9 % des importations françaises. Si cette part suit une tendance baissière depuis 10 ans, ces échanges sont comparables avec ceux réalisés entre la France et l’Amérique latine (2,0 % du commerce extérieur français et 26,3 Md€ en 2023). Les échanges avec l’Afrique subsaharienne connaissent une hausse en volume, au-dessus de la moyenne sur les dix dernières années (20,9 Md€), portée par la hausse des importations d’hydrocarbures (+70 % par rapport à la moyenne des dix dernières années), en provenance du Nigéria et de l’Angola. En 2023, les principaux partenaires de la France en Afrique subsaharienne sont le Nigéria (5,0 Md€), l’Afrique du Sud (3,3 Md€), la Côte-d’Ivoire (2,4 Md€), l’Angola (2,0 Md€) et le Cameroun (1,5 Md€).

En 2023, la France reste le 8ème pays fournisseur de l’Afrique subsaharienne avec 3,2% des parts de marché (contre 3,3 % en 2022), ce qui est légèrement inférieur aux parts de marché de la France au niveau mondial en 2023 (3,5 % en 2023). Par comparaison, sur les trois premiers trimestres de 2023, la Chine détenait 17,3 % des parts de marché à l’export en Afrique subsaharienne (55 Md$), en hausse continue depuis 10 ans.

L’Afrique subsaharienne reste une région clef pour certaines approvisionnements de la France (hydrocarbures, produits agricoles et minerais stratégiques). La France a ainsi importé 11,6 % de son total d’hydrocarbures (7,6 Md€) du continent, principalement depuis le Nigéria et l’Angola qui étaient respectivement les 4e et 11e fournisseurs d’hydrocarbures au niveau mondial. La France importe 9 % de ses produits agricoles d’Afrique subsaharienne (9,4 % en 2022) pour 1,6 Md€ (1,7 Md€ en 2022), notamment en provenance de la Côte d’Ivoire (9e fournisseur, 0,5 Md€) et d’Afrique du Sud (19e fournisseur, 0,2 Md€). Enfin, 15,1 % des approvisionnements français de minerais stratégiques viennent d’Afrique (0,2 Md€) avec 3 pays subsahariens parmi les 10 premiers fournisseurs de la France.

Enfin, en termes d’investissements, la France reste le 2e pays investissement en Afrique avec un stock d’IDE de 38,9 Md€ en 2022 et 2 440 filiales d’entreprises française (hausse de 60% en 10 ans) employant directement 235 000 personnes sur le continent.

 

Source : Le chiffre du commerce extérieur, DGDDI

 

Téléchargez le numéro 245 d’Objectif Afrique >>