Les changements de nom de famille se sont multipliés depuis l’entrée en vigueur de la loi Vignal, qui a simplifié les démarches à accomplir dès lors que le nouveau nom choisi reprend celui d’un des parents. 144 100 personnes ont changé de nom entre août 2022 et décembre 2023, soit trois fois plus que pendant la période de même durée qui précède. Deux fois sur trois, le changement consiste en la substitution d’un nom par un autre. L’ajout d’un deuxième nom accolé au nom initial arrive ensuite, mais est trois fois moins fréquent. La moitié des adultes qui changent de nom ont moins de 30 ans. Par ailleurs, les femmes se lancent davantage que les hommes dans une telle démarche.