Un rebond modeste de l’activité économique en Afrique subsaharienne en 2024, qui devrait se poursuivre en 2025

A l’instar de la Banque mondiale, les récentes prévisions du FMI pour 2024 soulignent un rebond de l’activité économique en Afrique subsaharienne. En effet, après avoir baissé à 3,4 % en 2023, la croissance économique du continent devrait rebondir à 3,8 % en 2024, et est projetée à 4 % pour 2025. Ce rebond est porté principalement par les pays exportateurs de pétrole, qui devraient, en moyenne, bénéficier d’un regain de croissance de 1,5 point de pourcentage en 2024.

La reprise économique est également marquée par le fait que les pays de la région aient de nouveau accès aux marchés internationaux (notamment la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Kenya), et que les ratios de dette publique sur PIB semblent se stabiliser. Concomitamment, le taux médian d’inflation est descendu à 6% en février 2024, contre 10% en novembre 2022.

Néanmoins, en plus d’importants remboursements de dettes durant les deux prochaines années, les pays de la région demeurent soumis à une pénurie de financement et des coûts d’emprunt élevés, accroissant ainsi les risques de refinancement. La région reste toujours vulnérable aux chocs, tant internes qu’externes, dont notamment un ralentissement de la demande externe, une aggravation des tensions géopolitiques mondiales, l’instabilité politique et sécuritaire ainsi que les aléas climatiques. 

 

Le Niger et le Sénégal, les économies les plus dynamiques d’Afrique subsaharienne en 2024

En Afrique de l’ouest (hors Nigéria-Ghana), la croissance économique en 2023 a été, pour la majorité des pays, en baisse par rapport à 2022. Toutefois elle devrait nettement s’améliorer en 2024 pour quasiment tous les pays. Ainsi, le Niger et le Sénégal devraient enregistrer les plus importants taux de croissance de la sous-région, voire de l’Afrique subsaharienne en 2024, avec respectivement 10,4% et 8,3%, grâce principalement à la mise en exploitation de projets gaziers et pétroliers. Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2025, avec notamment une croissance estimée à 10,2% au Sénégal.

 

Graphique : variation de la croissance du PIB entre 2023 et 2024 

Source : FMI, base de données des Perspectives de l’économie mondiale

 

Téléchargez le numéro 246 d’Objectif Afrique >>