En 2023, 34 % des internautes de 15 à 74 ans déclarent au moins un effet néfaste lié à l’usage des écrans dans la vie courante, en dehors des temps d’étude ou de travail. Les plus jeunes sont particulièrement concernés : 57 % chez les moins de 20 ans et 49 % chez les 20-34 ans.L’effet néfaste qui revient le plus souvent est, de loin, la réduction du temps de sommeil (25 %), suivi du fait de négliger d’autres activités de loisirs (10 %) et des sensations d’obsession vis‑à‑vis des écrans (9 %). En outre, 5 % des internautes déclarent avoir des conflits avec leur entourage en raison de leur usage des écrans et 4 % se sentir déprimés à cause des écrans.Néanmoins, environ un tiers des personnes interrogées ont conscience des effets néfastes liés à l’usage des écrans et tentent de limiter leur temps d’écran ; 7 % n’y parviennent pas.