En 2023, en France, les ventes des secteurs commerciaux hors automobile fléchissent dans un contexte de ralentissement de l’économie. Les ventes se contractent dans le commerce de gros, notamment celles des grossistes en produits alimentaires. Le tassement des ventes du commerce de détail en magasin recouvre des disparités. Celles de l’alimentaire se contractent de façon notable, pénalisées par la forte hausse des prix, tandis que celles du non-alimentaire sont presque stables. Dans le commerce de détail hors magasin, les ventes poursuivent leur repli, pâtissant également de la forte hausse des prix alimentaires. À l’inverse, le chiffre d’affaires progresse vigoureusement dans le commerce et la réparation d’automobiles. L’emploi salarié du commerce dans son ensemble est quasi stable, alors qu’il augmente légèrement dans le tertiaire marchand. Enfin, la création d’entreprises dans le commerce et l’artisanat commercial est en léger recul et les défaillances poursuivent leur hausse.