Les services marchands progressent plus modestement en 2023 qu’en 2021 et 2022. La valeur ajoutée (VA) augmente de 2,5 % en volume. C’est moins que dans l’agriculture et l’industrie-construction (+4,9 % pour les deux branches), mais davantage que dans le commerce-transport-services financiers où la VA diminue nettement (-1,9 %). Pour autant, la part de la VA des services marchands dans l’économie s’accroît à nouveau après trois années de contraction : elle atteint 35,8 % du PIB en 2023.L’investissement en services marchands marque un coup d’arrêt brutal après deux années de croissance, notamment en raison de la crise du marché immobilier. La consommation des ménages en services continue de croître (+3,0 %), mais à un rythme plus modéré que les années précédentes. Les échanges extérieurs poursuivent leur croissance depuis 2020, mais l’excédent tombe à près de 3,6 milliards d’euros, son plus bas niveau depuis 2019.