En 2023, la dépense de consommation finale des ménages ralentit nettement en volume (+0,8 %), après avoir connu un rebond en sortie de la crise sanitaire. L’année 2023 est marquée par un contexte de forte inflation (+7,1 % en moyenne annuelle), particulièrement pour les produits alimentaires (+12,2 %) : les dépenses en ces produits diminuent de 3,1 % en volume. En revanche, la consommation en services progresse, mais plus faiblement qu’en 2022, notamment pour des activités affectées par la crise sanitaire qui étaient encore dans une phase de rattrapage (hébergement et restauration ; loisirs, sport et culture).Le pouvoir d’achat du revenu disponible des ménages progresse légèrement (+0,8 % et +0,3 % par unité de consommation), l’augmentation du revenu disponible brut en euros courants (+8,0 %) étant modérée par la forte croissance des prix. Le taux d’épargne des ménages est quasi stable : il s’établit à 16,9 % et reste à un niveau plus élevé qu’avant-crise.