En zone euro, l’activité rebondit de +12,6 % au 3e trimestre après l’effondrement du 2e trimestre (−11,8 %) mais les signaux plus récents témoignent d’une nouvelle dégradation des perspectives dans le sillage de la reprise de l’épidémie. Ainsi, l’indice de production industrielle recule en octobre en zone euro (−0,4 % après +0,6 %), tirée vers le bas par l’Italie (−5,6 % après +5,4 %), maintenant la production à un niveau inférieur à celui de décembre 2019 (de 4 % en zone euro et 2 % en Italie) alors que les indices allemands, espagnols et français publiés la semaine dernière évoluaient encore en légère hausse. Les perspectives se dégradent en Allemagne en novembre, selon l’indice de confiance du ZEW (+39,0 après +56,1). La 2e estimation de l’IPC en Allemagne et en Espagne confirme le recul des prix en octobre (resp. −0,5 % après +0,4 % et −0,9 % après −0,6 %).

Au Royaume-Uni, l’activité rebondit au 3e trimestre (+15,5 % après −19,8 %) mais reste 9,7 % en dessous du niveau de fin 2019. Le rebond montre d’ailleurs des signes d’essoufflement dès septembre, où le PIB mensuel ralentit à +1,1 % après +2,1 %. La production industrielle continue à se redresser lentement en septembre (+0,5 % après +0,3 %, inférieure de 5,4 % à son niveau de décembre 2019). Toujours en septembre, le chômage poursuit sa hausse (4,8 % après 4,5 %). Aux États-Unis en octobre, l’inflation diminue légèrement (+1,2 % après +1,4 %). Les demandes de chômage hebdomadaires pour la semaine du 2 au 7 novembre sont en baisse marquée, à +709 k après +757 k.

 Indicateurs

Royaume Uni Contributions à la variation trimestrielle du PIB

Generated by Feedzy