• En septembre, l’indice de production industrielle manufacturière progresse pour le cinquième mois consécutif (+2,2 % après +0,8 %), tiré notamment par la pharmacie et les autres matériels de transport (essentiellement aéronautique), alors que l’industrie du caoutchouc-plastique et la métallurgie pèsent sur l’indice. • Les climats des affaires à fin octobre de la Banque de France, se dégradent nettement dans tous les grands secteurs, ce qui reflète surtout le repli des perspectives suite au reconfinement, surtout dans les services. • D’après le Point de conjoncture du 9 novembre de la Banque de France, fondé sur l’enquête de conjoncture à fin octobre, la perte d’activité serait de −12 % en novembre, après −4 % en octobre (contre −31 % en avril). • Le taux de chômage au sens du BIT a fortement augmenté au 3e trimestre (9,0 %) après être resté bas au 2e trimestre (7,1 %), un grand nombre de demandeurs d’emplois n’ayant alors pu effectuer les démarches de recherche active d’emploi et ne vérifiant donc pas les critères du BIT pour être comptabilisés. • Enfin, l’inflation est stable en octobre en glissement annuel, à +0,0 %. L’accélération des prix alimentaires et le moindre recul des prix de l’énergie et des produits manufacturés sur un an sont compensés par le ralentissement des prix des services.

Evolution sectorielle de l'IPI base 100 février

Generated by Feedzy