En novembre, les PMI (flash) se dégradent en zone euro dans le secteur des services (41,3 après 46,9) ainsi que dans le secteur manufacturier (53,6 après 54,8) et l’indicateur du climat économique baisse (+87,6 après +91,1). En Allemagne, la deuxième estimation du PIB confirme le fort rebond de l’activité au 3e trimestre (+8,5 % après −9,8 % au T2). Cependant, les indicateurs de conjoncture plus récents montrent que la situation économique s’est détériorée depuis. En novembre, les PMI se dégradent en Allemagne dans le secteur manufacturier (57,9 après 58,2) et dans le secteur des services (46,2 après 49,5) alors que le climat des affaires (IFO) baisse, l’indice des perspectives économiques reculant à 91,5 (après 94,7). En Espagne, les ventes au détail se stabilisent en octobre (+0,2 % après -0,3 %). Au Royaume-Uni, les PMI se dégradent dans le secteur des services en novembre (45,8 après 51,4) et s’améliorent dans le secteur manufacturier (55,2 après 53,7).

Aux États-Unis, la croissance du PIB de +7,4 % au 3e trimestre (après -9,0 %) est confirmée par la 2e estimation du BEA. La confiance des ménages reflue en novembre (96,1 après 101,4) alors que les dépenses de consommation se sont déjà essoufflées en octobre (+0,5 % après +1,1 %). Les commandes de biens durables (estimation avancée) progressent avec moins d’allant en octobre (+1,3 % après +2,1 %). Les nouvelles demandes d’allocation chômage hebdomadaires poursuivent leur hausse et demeurent toujours élevées en comparaison des rythmes historiques (+778 000 la semaine du 16 au 21 novembre après +742 000) auxquelles s’ajoutent +312 000 demandes au titre de l’assurance chômage fédérale exceptionnelle instaurée pendant la crise sanitaire (après +320 000).

 Indicateurs

 PMI flash zone euro

Generated by Feedzy