Entre occupation de la voirie, congestion et émission de CO2, la question du dernier kilomètre est devenue une problématique à la fois économique, écologique et urbaine dont l’optimisation nécessite une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes.