• Les climats des affaires ainsi que le solde d’activité de la Banque de France restent stables dans l’industrie, les services et le bâtiment à la fin janvier. • Dans son Point de Conjoncture du 9 février, la Banque de France revoit à la baisse son estimation de perte d’activité en novembre (+4 pt à −7 % d’activité par rapport à son niveau d’avant-crise) et décembre (+2 pt à −5 %) grâce aux données des comptes trimestriels. La perte d’activité est aussi atténuée pour le mois de janvier (+2 pt à −5 %), et reste stable par rapport à décembre. • En décembre 2020, malgré la levée du confinement, la production dans l’industrie manufacturière diminue (−1,7 % pour l’IPI en variation mensuelle après +0,7 %) pour la première fois depuis avril 2020. Cela peut refléter un essoufflement progressif du long rebond qui a suivi le premier confinement ; tout comme l’effet retardé sur l’offre de la moindre demande en novembre, pendant le 2e confinement. Malgré son redressement depuis avril, l’indicateur reste en net repli sur un an (−3,6 % en glissement annuel). En raison de l’arrêt de plusieurs raffineries, la cokéfaction-raffinage marque le plus fort recul (−30,5 % après −1,7 %).

 Evolution sectorielle de l'IPI base 100 février

Generated by Feedzy