• En janvier, selon la Banque de France, les ventes dans le commerce de détail reculent de −13,6 % (variation mensuelle en volume cvs-cjo), après +51,2 % en décembre ; les ventes se situent à −0,7 % de celles de janvier 2020, après dépassé de +16,2 % leur niveau d’un an auparavant en décembre. Elles ont été pénalisées par l’avancée du couvre-feu à 18h et le décalage de l’ouverture des soldes au 20 janvier. • L’indice PMI composite flash de Markit pour la France diminue en février (−2,5 pt à 45,2), en raison d’une baisse dans l’activité passée dans les services. • L’Insee confirme la hausse de l’indice des prix à la consommation à +0,6 % en glissement annuel, après +0,0 %. Cette hausse s’explique principalement par le rebond des prix des produits manufacturés, en lien avec le décalage des soldes d’hiver. • Enfin, le taux de chômage au sens du BIT est en forte baisse au 4e trimestre (8 % après 9,1 %) ; en lien la hausse du taux d’emploi, même si cette baisse reste en partie en trompe l’œil car le reconfinement a affecté les recherches d’emploi.

  Ventes de commerce de détail

 

Generated by Feedzy