• La Banque de France a revu à la hausse sa prévision de croissance du PIB pour 2021, à 5½ % environ au lieu de 5 % prévu en décembre dernier. L’activité rebondirait nettement à partir du 2d semestre 2021, et serait portée sur l’année par le rebond de la consommation des ménages (+4,0 % en 2021 et +6,4 % en 2022), de l’investissement des entreprises (+6,9 % et +4,6 %) et le soutien de la demande publique. Le niveau d’activité de fin 2019 serait atteint vers mi-2022, et la croissance cette année-là serait de 4 % environ. • Dans l’enquête de la Banque de France, les ventes du commerce de détail sont quasi-stables sur un mois en février (+0,2 %), résultat d’une amélioration des ventes de produits industriels (+1,7 %) qui compensent le recul des ventes de produits alimentaires (−0,9 %) ; le décalage du calendrier des soldes a compensé l’effet du renforcement des mesures sanitaires (couvre-feu, fermetures de centres commerciaux). Les ventes restent toutefois inférieures à leur niveau d’un an auparavant (−3,5 %). • Les résultats définitifs de l’indice des prix à la consommation à fin février indiquent une inflation à +0,6 % sur un an, stable par rapport au mois précédent. • Au 4e trimestre 2020, les salaires de base réels ont nettement augmenté sur un an, à la fois en termes nominaux (+1,9 % en g.a., après 1,7 % au 3e trimestre) et en termes réels (+1,6 % après +1,5 %), selon les résultats définitifs de l’enquête ACEMO publiés par la DARES.

  Ventes de détail par circuit de distribution