Dans son dernier rapport consacré à l’Asie de l’Est et au Pacifique (EAP), la Banque mondiale souligne les écarts dans la reprise économique des pays de la région. Seuls la Chine et le Vietnam enregistrent une reprise « en V » qui leur permet d’ores et déjà de dépasser les niveaux de production antérieurs à l’apparition de la pandémie de Covid-19. Dans le contexte sanitaire actuel, la Banque identifie comme principaux déterminants de la croissance i) l’efficacité des pays à contenir le virus, ii) leur propension à profiter de la reprise du commerce international et iii) la capacité des gouvernements à apporter un soutien budgétaire et monétaire à leur économie. En 2021, la reprise atteindrait 4,8% dans l’ASEAN-5 (Vietnam, Indonésie, Thaïlande, Malaisie, Philippines) et 4% au Laos et au Cambodge, mais le PIB se contracterait de 10% en Birmanie.

 

A lire aussi cette semaine :

 

► Sri Lanka : signature d’un accord pour une ligne de swap de 1,5 Md USD avec la Chine
 
► Argentine : excédent courant en 2020

► Afrique du Sud : contraction du revenu disponible des ménages au T4 2020

► Afrique subsaharienne : amélioration des prévisions de croissance
 
► Point marchés financiers