• En février 2021, l’indice de production industrielle (IPI) dans l’industrie manufacturière se contracte fortement (−4,6 % en variation mensuelle) et tombe à son plus bas niveau depuis cinq mois. L’aéronautique contribue largement à cette baisse, qui concerne cependant de nombreux autres secteurs, dont l’automobile et la pharmacie. Ce fort déclin détonne face à la légère progression du climat des affaires dans l’industrie en février, ou aux messages favorables de l’enquête de la Banque de France ou du PMI de Markit. • En février, le déficit commercial pour les biens se creuse (à 5,2 Md€ après 4,2 Md€) après une amélioration depuis la mi-2020, résultat d’une contraction importante des exportations (−3,1 % après +2,6 %) alors que les importations en biens stagnent (−0,4 % en v.m. après +3,1 % en janvier). • En mars, le rebond de l’indice PMI composite se confirme et est plus important que dans l’estimation « Flash » (+3,0 pt à 50,0, révisé de +0,5 pt). Ce rebond est soutenu par celui de l’activité passée dans les services (+2,6 pt à 48,2 ; contribution de +2,1 pt). De plus, la production passée dans l’industrie poursuit sa progression (+4,7 pt à 58,3 ; contribution de 0,9 pt). • Les immatriculations de voitures particulières neuves (VPN) reculent de nouveau en mars (−0,9 % en v.m. CVS-CJO) après la forte contraction en février (−9,6 %).

 Evolution sectorielle de l'IPI base 100 février

 

 

Generated by Feedzy