• Dans son Point de conjoncture publié le 12 avril, la Banque de France rehausse son estimation de perte d’activité pour le mois de mars d’1 pt, à −4 % du niveau d’avant-crise. Sur cette base, la croissance du PIB au T1 2021 serait légèrement positive par rapport au trimestre précédent. Mais compte tenu du renforcement des mesures sanitaires annoncé le 31 mars, la Banque de France prévoit un repli en avril, avec une perte d’activité équivalente à celle de novembre, à −7 % du niveau d’avant-crise. • L’OFCE se montre plus pessimiste sur l’ampleur du choc en avril et anticipe une perte d’activité de l’ordre de -10 %. • À fin mars, dans l’enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France, les climats des affaires progressent dans l’industrie (+4 pt à 105), les services (+3 pt à 92) et la construction (+5 pt à 108). • L’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % sur un mois en mars. • En avril, le consensus des prévisionnistes abaisse de 0,2 pt sa prévision de croissance pour la France en 2021, à 5,3 %, mais revoit à la hausse celle pour 2022 (+0,2 pt à 3,9 %). L’OFCE table sur une croissance de 5 % en 2021, en ligne avec les prévisions du Gouvernement dans le Programme de stabilité. En 2022, la croissance serait de 4,2 % si la sur-épargne des ménages reste thésaurisée mais pourrait atteindre 6 % si 20 % du surplus d’épargne était consommé.

  Climats affaires sectoriels

 

Generated by Feedzy