En zone euro, en avril, l’activité est en expansion d’après les Purchasing Managers’ Index (PMI) : 62,9 après 62,5 en mars dans le secteur manufacturier, 50,5 après 49,6 dans le secteur des services. Les PMI manufacturiers sont ainsi au-dessus de leur seuil d’expansion en Allemagne (66,2 après 66,6), en Italie (60,7 après 59,8) et en Espagne (57,7 après 56,9). Le pays de Cervantes se distingue par l’expansion de son activité dans le secteur des services également (54,6 après 48,1), à la différence de l’Allemagne (49,9 après 51,5) et de l’Italie (47,3 après 48,6). En zone euro, en mars, les ventes au détail ralentissent (+2,7 % après +4,2 % en février), mais pas de façon univoque selon les pays : elles accélèrent en Allemagne (+7,7 % après +2,7 %) mais diminuent en Italie (−0,1 % après +5,9 %). Outre-Rhin, la production industrielle augmente en mars (+2,5 % après −1,9 % en février), de même que les commandes à l’industrie (+3,0 % après +1,4 % en février), tandis que l’excédent commercial se réduit (+14,3 Md€ après +18,9 Md€). La production industrielle augmente également en Espagne en mars (+0,4 % après −0,1 % en février).

Au Royaume-Uni, en avril, les PMI augmentent, dans le secteur manufacturier (60,9 après 58,9 en mars), et de manière très nette dans le secteur des services (61,0 après 56,3 en mars) du fait de l’amoindrissement des contraintes sanitaires. Aux Etats-Unis, en avril, les indices ISM diminuent mais restent largement au-dessus du seuil d’expansion, dans les secteurs manufacturier (60,7 après 64,7) et des services (62,7 après 63,7). Le taux de chômage augmente, à 6,1 % après 6,0 % en mars. Toutefois, durant la semaine du 26 avril au 1er mai, les demandes de chômage hebdomadaires passent sous la barre des +500 k pour la 1re fois depuis la crise de la Covid-19 (+498 k après +590 k la semaine précédente). En mars, outre-Atlantique, les dépenses de construction résidentielle accélèrent (+1,7 % après +0,1 % en février), alors qu’elles diminuent pour le non résidentiel (−1,1 % après −1,2 % en février) ; et le déficit commercial se creuse (−74,4 Md$ après −70,5 Md$ en février).

 

Generated by Feedzy