Au Royaume-Uni, le PIB rechute au 1er trimestre 2021 (–1,5 % après +1,3 % au 4e trimestre 2020). Ce recul trimestriel cache néanmoins des effets d’acquis négatifs fin 2020 et en janvier 2021, et un rebond en fin de période, le PIB mensuel progressant en mars (+2,1 % après +0,7 % en février). Le déficit commercial se creuse de nouveau en mars (–2,0 Md£ après –0,9 Md£ en février), tandis que l’IPI poursuit sa progression (+1,8 % après +1,0 %). L’inflation rebondit fortement en Espagne en avril (+2,0 % après +1,2 % en mars), et plus légèrement en Allemagne (+2,1 % en avril après +2,0 % en mars). L’indice de confiance des investisseurs allemands (ZEW) progresse fortement en mai (+84,4 après +70,7 en avril).

Aux États-Unis, l’indice de la production industrielle (IPI) progresse faiblement en avril (+0,7 % après +2,4 % en mars). La production industrielle a ainsi rebondi de +16,5 % par rapport au creux d’avril 2020, tout en restant inférieure de –2,7 % au niveau de février 2020, avant-crise. L’utilisation des capacités de production progresse de +0,5 pt à 74,9 % mais reste inférieure de –4,7 pts à sa moyenne de long terme. Dans le détail, l’industrie minière progresse de +0,7 % et les utilities de +2,6 %, tandis que la production manufacturière progresse de +0,4 %, grâce à la réouverture d’industries fermées en février par les intempéries, et malgré le recul du secteur automobile dû aux pénuries de semi-conducteurs. Les ventes au détail stoppent net en avril (+0,0 % après +10,7 % en mars), la progression des ventes automobiles (+0,8 %) étant compensée par un recul sur les autres postes. Les nouvelles inscriptions au chômage reculent entre le 3 et le 8 mai (+473 k, après +507 k la semaine précédente).

 

 

Generated by Feedzy