La DG Trésor aide les entreprises à se développer à l’international avec le FASEP (Fonds d’études et d’aide au secteur privé), subvention permettant de financer des études de faisabilité ou la démonstration de technologies innovantes. Dispositif de soutien à l’internationalisation, il intervient en amont d’un projet d’infrastructures et permet à l’entreprise de démontrer l’efficacité de ses méthodes et d’acquérir une référence dans le pays partenaire. Retrouvez l’exemple d’un « FASEP études » attribué à Suez Consulting notamment pour l’étude de faisabilité de la station d’eau de Bakheng, qui a été à l’origine d’une success story dans le domaine de l’eau potable puisque ce projet a été réalisé et a été porteur d’importantes retombées commerciales pour plusieurs entreprises françaises.

Soutenir la régie des eaux de Phnom Penh face au défi de la croissance urbaine

Depuis le début des années 2000, la capitale du Cambodge connaît un développement urbain très rapide, sa population étant passée de 1 à plus de 2 M d’habitants. Cette croissance démographique et l’augmentation du niveau de vie alimentent chaque année une demande nouvelle en eau potable. Dès lors, PPWSA, régie des eaux de la capitale réalisant de très bonnes performances techniques et commerciales[1], doit mettre en œuvre d’importants investissements pour satisfaire cette demande. PPWSA a ainsi réalisé les objectifs de production fixés dans son 2ème schéma directeur (2005-2020) dès 2016, avec une capacité totale de 560.000 m3/j. Son 3ème schéma directeur (2016-2030) prévoit de porter les capacités de production d’eau potable à 1 M m3/j en 2024 et le taux de couverture de la population à 100% en 2030.

Accordé en 2015, le FASEP n°1035, réalisé par SUEZ Consulting (ex-SAFEGE) pour un montant de 580.000 €, a permis de financer la préparation du schéma directeur 2016-2030 et l’étude de faisabilité de 2 projets : l’usine de Chamkar Mon (réalisée par des entreprises françaises et mise en service en octobre 2020) et le projet emblématique de Bakheng.

Le projet d’infrastructure le plus ambitieux entrepris à ce jour par PPWSA

Le projet de Bakheng, en amont de Phnom Penh, est de loin l’investissement le plus important du schéma directeur. Il consiste en i) la construction d’une installation de production d’eau de 390.000 m3/jour et ii) l’extension du réseau de transmission sur 130 km et du réseau de distribution sur 1.600 km.

Ce projet a bénéficié d’un effet d’entrainement financier, puisqu’au prêt de l’AFD de 186,4 MUSD se sont ajoutés un prêt de la BEI et un don de l’Union Européenne, à hauteur respectivement de 100 MUSD et 15 MEUR. PPWSA investira de son côté 80 MUSD sur fonds propres. Ces investissements permettront ainsi 100.000 nouvelles connexions domestiques et 25.000 nouvelles connexions d’entreprises. L’augmentation du taux d’accès à l’eau potable et de la qualité du service entrainera une amélioration majeure des conditions sanitaires et de la qualité de vie de centaines de milliers de Cambodgiens et développera leurs perspectives économiques et sociales.

PPWSA réaffirme sa confiance envers les entreprises françaises

A l’issue d’un appel d’offres international, Vinci Construction Grands Projets (VCGP) a été retenue par PPWSA fin 2019 pour la construction de l’usine de Bakheng. Il s’agit du plus important contrat de station d’eau potable jamais remporté par VCGP et de sa 3ème réalisation au Cambodge après les usines de Niroth 2 (2014-2017) et de Chamcar Mon (2017-2019). Ce contrat comprend le design et la construction de la station de traitement et des infrastructures associées en 2 phases. La première phase, fixe, est d’un montant de 69,8 MEUR et 78,2 MUSD. La seconde, optionnelle, d’un montant de 15,3 MEUR et 27,9 MUSD, a été levée dès la fin 2020. Ce contrat inclut :

l’adduction d’eau brute : construction d’une prise d’eau dans le Mékong, dimensionnée dès l’origine pour les 2 phases, et équipée d’une station de pompage ; pose de 2 conduites d’adduction d’eau en fonte sur 1,6 km ;
la construction de la station de traitement proprement dite : chambre de distribution du débit (390.000 m3/j, phases 1 & 2) ; bâtiments de préparation et stockage de solutions de traitement (chaux, polychlorure d’aluminium, chlore) ; usine de potabilisation de 195.000 m3/j (phase 1) réservoir d’eau traitée de 45.000 m3 ; bâtiment central comprenant les équipements électriques, le laboratoire, la salle de contrôle et un entrepôt ;
le pompage d’eau traitée : construction d’une station de pompage (équipement pour la phase 1, génie-civil pour les 2 phases) ; installation d’une conduite d’adduction d’eau traitée en fonte de 2 m de diamètre sur 7 km (phases 1 & 2) ; construction d’un ouvrage de traversée en souterrain (tunnelier) de la rivière Tonlé Sap.

Plusieurs fournisseurs d’équipements (dont Saint-Gobain PAM pour les très gros tuyaux en fonte fabriqués en France) se sont en outre positionnés avec succès sur les appels d’offres ultérieurs.

L’usine de Bakheng disposera d’un haut niveau de technologie incluant notamment un pilotage entièrement automatisé. Elle devrait permettre à PPWSA de maintenir son rang de « modèle » régional en matière de production et de distribution d’eau potable.

Ce projet a ainsi permis de fournir au Cambodge le meilleur de l’offre française, à la fois en ingénierie et en travaux publics : il conforte la position de SUEZ Consulting en tant qu’ingénieur-conseil accompagnant PPWSA dans ses réussites depuis de nombreuses années, celle de VCGP en tant que constructeur de projets hydrauliques majeurs et celle des fournisseurs français du secteur.

A noter enfin que le financement FASEP sera intégralement remboursé grâce aux succès des entreprises partenaires (Suez Consulting, VCGP, PAM).

***

Les Services économiques de la direction générale du Trésor

Pivot à l’international de la Team France Export, les Services économiques s’appuient sur les outils financiers du Trésor pour aider les entreprises à financer leurs projets à l’international.

+ Tout savoir >>

En savoir + :

Toutes les informations sur le FASEP
Télécharger le guide du FASEP
Toutes les informations sur le soutien public aux entreprises

Lire aussi :

Toutes les Histoires de FASEP

[1] Phnom Penh Water Supply Authority, société d’Etat dont une part est cotée en bourse, affiche des performances techniques et commerciales remarquables et fait figure d’exemple en Asie. Elle offre à ses 360.000 abonnés un service de qualité, en termes de continuité, de potabilité comme d’accessibilité sociale, via le subventionnement des branchements des ménages pauvres. PPWSA a su gérer la forte croissance de son réseau tout en maîtrisant ses charges d’exploitation, et ses indicateurs d’efficacité opérationnelle restent très bons avec un taux de rendement de 90,3% et un taux de recouvrement de 99,9%.

 
Generated by Feedzy