En mai, les indices flash PMI poursuivent leurs hausses au Royaume-Uni (notamment dans l’industrie) et en zone euro (dans les services). Au Royaume-Uni, l’indice PMI manufacturier augmente particulièrement (+5,3 pts, à 66,1) et plus modérément dans les services (+0,8 pt, à 61,8). A l’inverse, le PMI des services connait une forte progression en zone euro (+4,6 pts, à 55,1) et reste stable dans l’industrie manufacturière (−0,1 pt, à 62,8). En Allemagne, les PMI évoluent en ordre dispersé : l’indice augmente dans les services (52,8 après 49,9) mais recule dans l’industrie (64,0 après 66,2). En zone euro, la 2e estimation du PIB confirme les résultats préliminaires : on observe un recul de l’activité au 1er trimestre (−0,6 %), proche de celui du 4e trimestre 2020 (−0,7 %). L’estimation détaillée de l’IPCH confirme également les résultats flash et montre une hausse de l’inflation en zone euro en avril (+1,6 % après +1,3 %), portée par le redressement des prix de l’énergie, tout comme en Italie (+1,0 % après +0,6 %). Enfin, l’excédent commercial de la zone euro recule à nouveau (+15,8 Md€ après +23,0 Md€) tandis que celui de l’Italie reste relativement stable (+4,9 Md€ après +5,7 Md€).

Au Royaume-Uni, le chômage recule légèrement (4,8 % après 4,9 %). Aux États-Unis, les mises en chantier évoluent en dents de scie : après une forte hausse en mars, elles reculent en avril (−9,5 % après +19,8 %) et les nouvelles inscriptions au chômage continuent de baisser (+444 k entre le 10 et le 15 mai, après +478 k la semaine précédente). Au Japon, l’inflation recule en avril (−0,4 % après −0,2 %), tandis que la 2nde estimation de l’indice de production industrielle montre un redressement de la production (+1,8 % après −1,3 %).

 

 

 

Generated by Feedzy