Au 1er janvier 2018, la France métropolitaine compte 29 millions de résidences principales. En 50 ans, le nombre de résidences principales a progressé de 1,2 % par an, soit 2,5 fois plus vite que la population (+ 0,5 %). Cet accroissement du parc de logements s’est accompagné d’un phénomène de décohabitation lié aux changements de mode de vie : le nombre moyen de personnes par ménage est ainsi passé de 3,1 en 1968 à 2,2 en 2018.L’augmentation du nombre de logements est particulièrement forte dans les couronnes des aires d’attraction des villes. La taille des logements a beaucoup augmenté, en particulier dans les couronnes et dans les communes hors attraction des villes.En 2018, presque toutes les résidences principales sont équipées d’une douche ou d’une baignoire alors que la moitié n’en possédaient pas cinquante ans plus tôt. Durant cette période, le chauffage au gaz ou à l’électricité s’est imposé au détriment du fioul.

Generated by Feedzy