Ce projet prévoit que les techniques de diffusion seront déterminées dans des conventions techniques passées entre l’État et les opérateurs. Des conventions financières seront établies avec chaque opérateur pour déterminer les modalités de contribution de l’État aux frais d’investissement.