La valeur ajoutée en volume de l’industrie manufacturière française chute de 12 % en 2020, une baisse historique depuis l’après-guerre. La situation se dégrade en France autant que dans les autres pays européens. La construction automobile et la construction aéronautique souffrent particulièrement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Dans ce contexte, seule la production en volume des activités liées à la santé s’accroît légèrement. L’industrie agroalimentaire résiste grâce à la consommation des ménages. En 2020, la France perd des parts de marché ; le déficit du commerce extérieur double. Le recours au chômage partiel permet de limiter la baisse des effectifs salariés.