• En mai 2021, l’IPI dans l’industrie manufacturière se contracte (−0,5 % en variation mensuelle) après être restée quasiment stable en avril (−0,1 %). L’indice atteint son plus bas niveau depuis août 2020, et reste en net retrait par rapport à son niveau d’avant-crise (−6,9 % par rapport à février 2020 après −6,4 %), et ce, malgré le contexte économique favorable des réouvertures. • Selon les Douanes, les exportations accusent le coup en mai et se contractent (−3,0 % en valeur après +1,8 % en avril) davantage que les importations (−1,6 % après +1,6 %), impliquant une aggravation du déficit commercial en biens (à −6,8 Md€) après une amélioration depuis la mi-2020. • Dans son Point de conjoncture, la Banque de France révise à la hausse sa prévision d’activité pour le mois de juin (−2 % par rapport au niveau d’avant-crise, contre −3 % prévu dans le précédent Point de conjoncture) du fait de l’assouplissement des mesures sanitaires et des réouvertures. Ainsi, la croissance devrait être proche de +1 % au 2e trimestre 2021. • Les climats des affaires de la Banque de France font ressortir une hausse marquée de l’activité pour le mois de juin dans les services par rapport à mai, et restent bien orientés dans l’industrie et le bâtiment.

Generated by Feedzy