• En juin, les ventes dans le commerce de détail ont de nouveau progressé (+1,5 % en v.m., après +5,3 %) d’après les chiffres de la Banque de France, et confirment le franc rebond de la consommation depuis les réouvertures. • En juillet, les enquêtes de conjoncture sont relativement stables, à des niveaux élevés qui indiquent toujours une reprise de l’activité. Le climat des affaires en France, calculé par l’Insee, est stable, très au-dessus de sa moyenne de long terme. Les climats dans le commerce de détail et les services sont respectivement en léger recul et stable, alors qu’ils progressent légèrement dans l’industrie et le commerce de gros. Les difficultés d’offre dans l’industrie atteignent des niveaux record sur 20 ans, liées à l’approvisionnement et au recrutement, tandis que les problèmes de demande sont à un plus bas depuis plus de 30 ans. L’activité reste bien orientée dans le bâtiment avec une nouvelle progression des carnets de commandes. Le climat de l’emploi enregistre une hausse marquée et atteint son plus haut niveau depuis le début de la crise, porté par l’activité dans les services. • L’indice PMI composite (estimation flash) de Markit pour la France se replie en juillet à son plus bas de trois mois, mais demeure toutefois nettement en zone d’expansion pour un quatrième mois consécutif. L’indice flash de l’activité dans les services recule légèrement, signe d’un retour progressif à la normale après les forts rebonds lors de l’allégement des mesures sanitaires ; de même que celui dans l’industrie, à un plus bas de 5 mois. Tous ces indices restent cependant à des niveaux élevés, très au-dessus du seuil d’expansion de l’activité.

 

Generated by Feedzy