La DG Trésor aide les entreprises à se développer à l’international avec le FASEP (Fonds d’études et d’aide au secteur privé), subvention permettant de financer des études de faisabilité ou la démonstration de technologies innovantes. Découvrez l’exemple du projet de réduction des pertes en eau de MAWASCO à Malindi au Kenya, porté par l’entreprise CityTaps. Ce projet était l’un des lauréats de l’appel à projets « Solutions innovantes pour la ville durable en Afrique » lancé en 2019 par la DG Trésor. Alors que la phase 2 est sur le point d’être lancée, l’entreprise CityTaps bénéficie déjà des retombées de ce projet Référence dans la région Afrique de l’Est.

Le contexte

Au Kenya,  53% de la population urbaine n’a actuellement pas accès à l’eau potable. Le défi de l’accès à l’eau va s’intensifier avec la forte croissance démographique et urbaine. L’accès à la ressource en eau sera d’autant plus critique que le Kenya est déjà répertorié par les Nations Unies comme étant en situation de stress hydrique. Le gouvernement a pris conscience de l’urgence de la situation et a l’ambition d’atteindre 100% d’accès à l’eau potable d’ici à 2030.

La Malindi Water and Sewerage Company (MAWASCO) sert en eau la 10ème plus grande zone urbaine du pays. L’accès à la ressource hydrique y est disparate : 50 % de la population a accès à l’eau courante à domicile – dont 40 % par des bornes fontaines – et 10 % n’a aucun accès à une eau de qualité.

Tous les mois, 25% des habitants de Malindi sont déconnectés pour retards de paiements avec des conséquences négatives tant pour les abonnés dépourvus d’accès à l’eau, que pour MAWASCO qui perd ses clients. MAWASCO accumule ainsi une dette moyenne de 260€ par abonné, à laquelle s’ajoutent les 31 % d’eau potable distribuée au réseau mais non facturée, à cause de fuites, vols ou dysfonctionnement des compteurs.

Des compteurs intelligents prépayés pour un meilleur accès à l’eau des ménages à faibles revenus et une réduction des impayés et des pertes en eau potable

City Taps, dans son projet FASEP, s’est donné pour objectif de réaliser un démonstrateur qui permette d’améliorer la gestion de l’eau dans l’agglomération de Malindi/Watamu, dans le comté côtier de Kilifi. La mise en œuvre de la solution CTSuite permet aux abonnés de prépayer à tout moment leur consommation d’eau en créditant un compte à eau connecté, avec n’importe quel téléphone portable et de n’importe quel montant, grâce aux solutions de Mobile money très répandues au Kenya. Les habitants les plus défavorisés peuvent ainsi être connectés au réseau d’eau existant et payer de petits montants en fonction de leurs revenus irréguliers. La solution permet également aux abonnés qui ont été déconnectés pour impayés d’être rapidement reconnectés en remboursant leurs dettes par micro-paiements quotidiens indolores.

La compagnie des eaux a également accès à l’ensemble des données de paiement et de consommation d’eau sur la plateforme CTCloud, ce qui lui permet de gérer son service de manière plus transparente et de réduire ses coûts d’opération.

Des premiers résultats très concrets

Le 5 juillet 2021 à Malindi, l’Ambassadrice de France au Kenya et le Vice-Gouverneur du Comté de Kilifi ont inauguré la première phase du projet en présence des équipes de MAWASCO. Un grand nombre de représentants du secteur de l’eau au Kenya étaient également présents, dont le CEO de Water Services Providers Association (WASPA). Outre une présentation du projet dans les locaux de MAWASCO, une visite de terrain a permis aux participants de mieux comprendre le fonctionnement du projet et d’appréhender ses résultats concrets.

Durant la première phase du projet, CityTaps a installé 600 compteurs équipés de la solution CTSuite à Malindi, profitant à plus de 3 000 personnes directement et plus de 750 personnes indirectement :

– 30 % des utilisateurs considèrent que la gestion de budget lié à l’eau potable s’est améliorée ;

– 88 % trouvent que la solution est facile d’utilisation, notamment via le paiement mobile ;

– de manière globale, 67 % considèrent que cette solution a amélioré leur qualité de vie.

En conclusion, la solution permet à MAWASCO de recouvrer les impayés accumulés et de rendre l’ensemble de la population urbaine solvable, lui assurant ainsi un accès durable à l’eau courante à domicile. Avec la certitude d’être payé en avance, MAWASCO pourra améliorer ses services et, à terme, étendre son réseau d’eau afin de servir l’ensemble de la population urbaine en augmentation constante. Une seconde phase devrait permettre d’installer 2 400 compteurs d’eau supplémentaires.

Perspectives de réplication de la solution dans la région

Depuis le démarrage du projet, plusieurs sociétés publiques en charge de l’approvisionnement en eau potable au Kenya se sont rendues sur place pour visiter les installations. L’entreprise CityTaps, avec le soutien de WASPA et MAWASCO, a organisé une visite de site pour trois compagnies des eaux en provenance de Zambie, et  a présenté les retombées du projet à de nouveaux potentiels bénéficiaires en Tanzanie, au Rwanda et à Djibouti. Retombée majeure de ce projet FASEP, l’entreprise CityTaps a signé un contrat à Bomet, localité de l’ouest du Kenya, pour l’installation de 1000 compteurs connectés équipés de sa solution CTSuite.

***

Les Services économiques de la direction générale du Trésor

Pivot à l’international de la Team France Export, les Services économiques s’appuient sur les outils financiers du Trésor pour aider les entreprises à financer leurs projets à l’international.

+ Tout savoir >>

En savoir + :

Toutes les informations sur le FASEP
Télécharger le guide du FASEP
Toutes les informations sur le soutien public aux entreprises

Lire aussi :

Toutes les Histoires de FASEP

Generated by Feedzy