• En octobre, les ventes dans le commerce de détail continuent d’évoluer proche de leur niveau d’avant-crise (−0,4 % par rapport à janvier 2020, après +0,5 %) ; elles sont toutefois en repli sur un an. Si les ventes se sont normalisées pour la majorité des produits, elles continuent de se dégrader dans l’automobile. • Au 3e trimestre 2021, le taux de chômage est quasi-stable (8,1 %) par rapport au trimestre précédent. Cela s’explique par une forte hausse du taux d’emploi au sens du BIT, à son plus haut historique, contrebalancé par le dynamisme de la population active, avec un halo du chômage en net repli. • L’indice des prix à la consommation (définitif) d’octobre progresse par rapport au mois précédent (+0,4 % en v.m. après −0,2 %) et se situe à 2,6 % au-dessus de son niveau d’il y a un an (après +2,2 % en g.a. en septembre). La hausse de l’indice est soutenue par une accélération des prix de l’énergie (+4,8 % en v.m. après +1,3 % ; +20,2 % en g.a.), tant pour les produits pétroliers (+5,8 % en v.m.) que le gaz (+12,5 %). Les prix des services augmentent sur un an (+1,8 % en g.a.), notamment ceux des transports et des communications mais les prix des produits manufacturés augmentent beaucoup plus modérément (+0,3 % en g.a.).