En 2019, en France, les entreprises sous contrôle étranger emploient 2,2 millions de personnes, dont 44 % dans des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et 41 % dans des grandes entreprises. L’industrie, les services aux entreprises (dont l’intérim) et le commerce représentent quatre de ces emplois sur cinq. Les coûts salariaux moyens par tête y sont plus élevés que dans les firmes françaises. Les entreprises sous contrôle étranger réalisent 17 % de la valeur ajoutée de l’ensemble des secteurs principalement marchands non agricoles et non financiers. Elles consacrent une part moins importante de leur valeur ajoutée aux investissements corporels que les entreprises sous contrôle français, en partie parce qu’elles opèrent dans des secteurs où le taux d’investissement est relativement faible.

Generated by Feedzy