Activités indispensables, les industries alimentaires se sont maintenues durant la crise sanitaire. Avec une production estimée à 140 milliards d’euros en 2020, elles ont encaissé un choc six fois moindre que l’ensemble de l’industrie manufacturière. Avant la crise sanitaire, la France était le deuxième fabricant européen de produits alimentaires transformés derrière l’Allemagne, mais devant l’Italie et l’Espagne. Toutefois, sa part dans la production européenne tend à diminuer. De même, le solde commercial s’est régulièrement dégradé et est désormais très largement déficitaire.Plus de la moitié de ces productions est réalisée par des groupes multinationaux. Majoritairement implantés en Europe, ces groupes ont poursuivi leur développement international hors de l’Europe. Depuis leurs filiales en France, ils exportent massivement et apportent une contribution très positive au solde commercial ; cette contribution évolue plutôt en demi-teinte sur la période récente.

Generated by Feedzy