En France métropolitaine, la crise sanitaire liée à la Covid-19 qui a débuté en mars 2020 est encore très présente en 2021. Les changements de mode de vie et l’anxiété liée à la pandémie ont entraîné une chute de la satisfaction générale dans la vie sans précédent. Son niveau moyen s’établit à 6,8 sur 10 au début de l’année 2021, contre 7,3 en 2019 et 7,2 en 2020 (mesuré essentiellement avant le premier confinement). C’est le plus bas niveau déclaré depuis que la satisfaction dans la vie est mesurée, soit depuis 2010. Dans le même temps, les contraintes sur les activités sociales payantes du fait de la crise sanitaire ont réduit les privations : 10,9 % des personnes sont pauvres au sens non monétaire, selon l’indicateur européen de privation matérielle et sociale, contre 13,1 % en 2019 et en 2020. Ce recul des privations s’explique plus par l’impossibilité de pouvoir participer à des activités que par une diminution effective des difficultés financières.

Generated by Feedzy