La direction générale du Trésor a réalisé en 2021 une revue stratégique des enjeux économiques pour la France en Indonésie, pays majeur de la région ASEAN, où notre présence est encore insuffisante au regard du potentiel de la relation économique bilatérale et de l’importance de ce pays. Ce travail de réflexion et d’analyse a été conduit avec des entreprises françaises implantées sur place et des économistes spécialisés sur la zone. Il a donné lieu à l’organisation d’un atelier en ligne le 11 février 2022 et à la publication d’une note de synthèse.

L’Indonésie assure depuis décembre 2021 la présidence du G20 et prendra aussi celle de l’ASEAN en 2023.

4ème pays le plus peuplé au monde (270 M d’habitants), première population musulmane, 16ème économie mondiale (1140 Mds USD de PIB en 2019), l’Indonésie a connu une croissance économique élevée depuis la crise asiatique de 1998 et la démocratisation intervenue dans les années suivantes. Ce développement a notamment été soutenu par la forte croissance de sa population, jeune (âge médian à 28 ans) et très consommatrice de biens et services. Ce développement économique résulte également de la croissance de la demande chinoise en matières premières et d’un pilotage macroéconomique prudent (limite de déficit public inscrit dans la loi, désendettement et change flottant).

Pays–archipel, l’Indonésie était déjà confrontée à trois défis majeurs avant la crise sanitaire : (i) la réduction de son déficit d’infrastructures, (ii) un capital humain à renforcer (santé, éducation) et (iii) le redressement de la compétitivité de son industrie manufacturière.  La crise du COVID-19 se traduit à court terme par une détérioration des indicateurs économiques. Comme ailleurs, la trajectoire économique du pays dépend largement de la mise en œuvre d’une vaccination massive de la population (l’Indonésie pourrait, de ce point de vue, être confrontée à des difficultés logistiques liées à sa géographie), ainsi que de l’évolution de facteurs macroéconomiques externes, notamment l’évolution des taux de financement et la demande de la Chine.

La présidence du G20 constitue une opportunité pour le pays. Jakarta est jusqu’ici restée relativement en retrait des discussions multilatérales, et devra tenir compte des tensions sino-américaines. L’Indonésie est en revanche active au niveau régional, notamment dans le cadre de l’ASEAN et plus spécifiquement récemment pour la négociation et la conclusion de l’accord commercial RCEP.

La France n’est pas jusqu’ici un partenaire économique de premier plan pour l’Indonésie, malgré l’importance de son marché, qui reste difficile d’accès. La relation bilatérale est par ailleurs affectée par l’irritant UE-Indonésie concernant l’huile de palme. La présidence du G20 implique de multiples échanges institutionnels en 2022 y compris des rencontres à haut niveau, et constitue une opportunité de réévaluer les enjeux économiques du pays pour la France.

Pour plus d’information, téléchargez la note complète >>

Vous avez participé à l’atelier en ligne intitulé « Enjeux économiques pour la France en Indonésie », organisé le 11 février dernier par la DG Trésor..

Nous vous serions par ailleurs très reconnaissants de répondre à quelques questions sur le fond et le forme de ce webinaire, en vue d’évaluer l’adéquation de ce format à vos besoins et attente >> le questionnaire

Merci par avance,

La direction générale du Trésor

Generated by Feedzy