Avec 41% de femmes nommées à un premier poste d’encadrement supérieur au 31 décembre 2021, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance dépasse pour la première fois de son histoire le seuil de 40% fixé par la loi.