Les Lianghi (« deux assemblées ») qui se sont clos aujourd’hui sont les dernières avant le XXe Congrès du Parti Communiste Chinois, qui devrait voir la réélection de Xi Jinping à la tête du Parti à l’automne 2022. Le rapport du gouvernement indique que la reprise de la consommation et de l’investissement continue de marquer le pas, alors que le maintien de la forte croissance des exportations est loin d’être acquise. La priorité sera ainsi donnée à la stabilisation de la croissance. Certains objectifs apparaissent relativement ambitieux, comme la croissance du PIB « autour de 5,5 % » en 2022 (+4,8 % selon le FMI). Sur le volet monétaire, les dispositifs de soutien à l’économie mis en œuvre depuis quelques mois devraient être maintenus par la fourniture de liquidités « raisonnablement abondantes ». Sur le volet budgétaire, les dépenses (notamment fiscales) se dirigeraient massivement en direction des TPME, des sciences et technologies, et des collectivités. La politique fiscale serait également particulièrement mobilisée (baisses d’impôts, exonérations de TVA). Enfin, la priorité à la croissance « stable » se ferait au détriment de mesures permettant d’atteindre les objectifs climatiques chinois .

► Russie : recul du PIB de 8 % en 2022

► Nigéria : la hausse des cours des matières premières devrait avoir de forts impacts budgétaires et sur l’inflation

► Brésil : croissance du PIB de +0,5 % au quatrième trimestre 2021, +4,6 % sur l’ensemble de l’année 

► Point Marchés

Generated by Feedzy