Alain Beauvillard-Alipour, chef de bureau Financements multilatéraux pour le développement et le climat à la DG Trésor
et Stéphanie Bouziges-Eschmann,
secrétaire générale du Fonds français pour l’environnement mondial.

La 8ème reconstitution des ressources du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) s’est conclue le 8 avril 2022 par un accord de l’ensemble des contributeurs pour un montant total de 5,25 milliards de dollars de ressources mobilisées pour les quatre prochaines années. Cette enveloppe financière représente un record historique pour le FEM, qui avait réuni 4,1 milliards de dollars lors de la précédente reconstitution de ses ressources, en 2018.

Contributrice historique depuis plus de 30 ans, la France a pris sa part pleine et entière dans cet effort de la communauté internationale, en apportant une contribution record de 360 millions de dollars, en hausse de près de 40% en euros par rapport à sa contribution à la précédente reconstitution.

Les ressources mobilisées permettront à financer des projets en faveur du climat et de l’environnement dans les pays en développement, et notamment les pays les moins avancées et dans les petits états insulaires en développement.

Cette nouvelle reconstitution des ressources confirme la place centrale du FEM comme principal acteur multilatéral pour le financement de la protection de la biodiversité. En effet, à partir de 2022, 36% des financements contribueront à la protection de la biodiversité et l’ensemble des financements devront atteindre 60% de co-bénéfices en faveur de la biodiversité d’ici 2026.

La finance climat et le financement de la protection de l’environnement

La direction générale du Trésor est en charge du suivi des principaux fonds multilatéraux dédiés à l’environnement et à la lutte et l’adaptation au changement climatique. Elle représente la France dans les instances de gouvernance de ces enceintes, notamment au Fonds vert pour le climat et au Fonds pour l’environnement mondial. (FEM). Créé en 1991, le Fonds pour l’environnement mondial est l’un des instruments multilatéraux historiques de la préservation de l’environnement mondial. Servant de mécanisme financier à cinq grandes conventions internationales, le FEM agit dans des domaines variés tels que la protection de la biodiversité, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la protection des eaux internationales, les luttes contre la dégradation des sols et contre les polluants notamment liés aux produits chimiques et aux déchets.

+ En savoir plus sur la finance climat et le financement de la protection de l’environnement >>

Generated by Feedzy