La Banque centrale indienne (RBI) a annoncé une hausse inattendue de son taux directeur à 4,4 % (+40 pdb). Il s’agit de la première hausse de taux depuis 2018, et l’entame d’une trajectoire haussière après le maintien d’un taux directeur à 4 % depuis mai 2020. Au cours d’un comité de politique monétaire extraordinaire et de manière non anticipée par les marchés, la RBI réagit ainsi aux tensions inflationnistes persistantes. Celles-ci se sont exacerbées avec les conséquences de la guerre en Ukraine sur les cours mondiaux de nombreuses matières premières, portant l’inflation à 7 % en mars. Avec cette décision intervenue le même jour que l’annonce du relèvement de taux par la Federal Reserve, la RBI prévient par ailleurs les tensions sur le change. Les analystes s’attendent à des hausses additionnelles de taux dans les prochains mois, avec un taux directeur attendu à 5,5 % mi-2023 pour HSBC et 5,65 % pour Goldman Sachs.

A lire aussi cette semaine :

► ASEAN : progression de l’indice PMI manufacturier en avril

► Argentine : évolution en dents de scie des indicateurs avancés de conjoncture au T1 2022

► Chine : poursuite de la stratégie « Zéro Covid » et mesures de soutien à l’économie

► Kenya : des mesures de soutien au pouvoir d’achat face à l’accélération de l’inflation

Generated by Feedzy