En 2021, la fréquentation dans les hébergements collectifs de tourisme en France est inférieure d’un quart à son niveau d’avant la crise sanitaire. Ce déficit de fréquentation est cependant moindre que dans les principaux pays touristiques d’Europe.Avec la levée progressive des restrictions de déplacement, l’activité redémarre en mai et juin, essentiellement portée par la clientèle résidente. La reprise est plus marquée sur le littoral et en montagne que dans les zones urbaines et notamment qu’en Île-de-France.À partir du mois de juillet, l’activité touristique accélère. Dans les hôtels de France métropolitaine, au second semestre 2021, la fréquentation revient à 84 % de son niveau de 2019. Elle pâtit toujours d’une perte de nuitées d’affaires et de la moindre fréquentation de la clientèle internationale, en particulier provenant du Royaume-Uni et des États-Unis.Dans les campings et dans les autres hébergements collectifs de tourisme, la fréquentation retrouve presque son niveau d’avant-crise grâce à la clientèle résidente.

Generated by Feedzy