• L’activité à fin avril progresse dans les services, se maintient dans l’industrie et recule légèrement dans le bâtiment, selon la principale enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France ; elle recule légèrement dans le bâtiment. Pour le mois de mai, les entreprises anticipent une progression dans les services, qui serait plus modeste dans l’industrie et le bâtiment. Dans son Point de conjoncture, la Banque de France constate une activité résiliente en avril (+1 pt au-dessus du niveau d’avant-crise) et prévoit une légère hausse du PIB au 2e trimestre 2022, autour de +0,2 %, qui serait portée par une faible progression de l’activité dans l’industrie et dans les services marchands.
• D’après les Douanes, le déficit commercial en biens se creuse fortement en mars à −12,4 Md€ (après −10,3 Md€ en février), en raison d’une facture énergétique plus chère et d’une mauvaise performance à l’export.
• Selon les données de la balance des paiements, la détérioration du déficit commercial en biens conduit à une aggravation du déficit du compte courant malgré une amélioration nette de l’excédent de services. Ce dernier a été soutenu par la hausse des recettes de voyages.
• En avril, l’indice des prix à la consommation (IPC) progresse de +0,4 % sur un mois, et l’inflation atteint ainsi +4,8 % sur un an.
• Les salaires de base (Salaire Mensuel de Base de l’ensemble des salariés –SMB– et salaire horaire de base des ouvriers et des employés –SHBOE–) ont progressé sur un an au 1er trimestre 2022 (respectivement de +2,3 % et +2,5 %) selon les résultats provisoires de l’enquête (ACEMO) publiés par la Dares.

 

Generated by Feedzy