Une flotte de 50 autobus offerts par la France au Liban est arrivée sur le Port de Beyrouth le 23 mai à bord du navire roulier du Groupe CMA CGM, l’Aknoul. ©Twitter Anne Grillo, Ambassadrice de France au Liban

Ce don concrétise l’accord conclu le 10 mars dernier entre le ministre français des Transports et son homologue libanais en présence du Premier ministre Najib Mikati. Face à la grave crise que traverse le Liban qui affecte durement la capacité des Libanais à se déplacer, ce don répond à un besoin urgent tout en encourageant le développement de transports en commun dans le pays.

Il est le fruit des efforts de plusieurs acteurs en France : Ile-de-France Mobilités, Autorité Organisatrice des Transports, et la RATP donnent ces bus et le Groupe CMA CGM en a assuré l’acheminement terrestre puis maritime, avec l’appui du Ministère de l’Économie, des Finances et de la souveraineté industrielle et numérique, du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des Territoires, et l’association CODATU (Coopération pour le Développement et l’Amélioration des Transports Urbains et Périurbains) accompagnera les autorités libanaises tout au long de la phase-pilote de don.

La France continuera d’appuyer les efforts d’organisation et de structuration de la mobilité au Liban. Elle continuera de se tenir aux côtés de la population du Liban et d’appeler à la mise en œuvre urgente des réformes indispensables au relèvement du pays.

La DG Trésor mobilisée

La direction générale du Trésor, tant en administration centrale qu’au sein du Service économique régional (SER) de Beyrouth, a joué un rôle de soutien actif de l’opération :

coordination de la mise en œuvre du don en contactant les entreprises potentiellement intéressées, en négociant un accord fixant les conditions du don avec les autorités libanaises puis en réunissant régulièrement l’ensemble des acteurs pour concrétiser le don. Le SER a été en première ligne des échanges avec le ministre libanais des Transports sur place ;
financement d’une assistance technique au Liban sur deux ans, conjointement avec le ministère de la Transition écologique. Objectif : accompagner les autorités libanaises dans l’exploitation-maintenance des véhicules et dans l’organisation du réseau de transports urbains (définition des lignes et itinéraires, recrutement et formation du personnel…) Cette assistance technique sera assurée par les experts de l’association CODATU.

[Lire + : tout savoir sur le SER de Beyrouth]

Lire aussi :

La France concrétise un don de 50 bus au service de la mobilité des Libanais (sur le site de l’Ambassade de France à Beyrouth)

Generated by Feedzy