Alors que les banques centrales de Malaisie et des Philippines ont relevé leurs taux directeurs en mai, la banque centrale indonésienne a décidé de maintenir son taux directeur mais de restreindre la liquidité. Dans la région, seule la banque centrale de Singapour avait débuté un resserrement de sa politique monétaire, avec trois hausses de taux depuis octobre 2021. En mai, la banque centrale de Malaisie a augmenté, pour la première fois depuis juillet 2020, son taux de référence de 25 pb pour le porter à 2 %, afin de lutter contre la hausse de l’inflation qui pourrait atteindre plus de 3 % en 2022, et de contenir les pressions sur le ringgit liées à la hausse des taux américains. Aux Philippines, la banque centrale a également relevé ses taux d’intérêt de 25 pb, pour la première fois depuis 2018, de 2 à 2,25 %. Dans ces deux pays, la reprise est estimée comme suffisamment solide pour permettre ce resserrement monétaire. Enfin, la banque centrale indonésienne a maintenu son taux directeur mais restreint la liquidité en augmentant son ratio de réserves obligatoires, qui passera progressivement de 5 % à 9 % au 1er septembre.

► Argentine : malgré le dynamisme des exportations, une lente reconstitution des réserves de change

► Chine : défaut du promoteur immobilier Sunac

► Turquie : taux directeur inchangé et maintenu à 14 %

► Point marchés

Generated by Feedzy