©Britta – stock.adobe.com

Doté d’une enveloppe de plus de 60M€, le PISD vise à favoriser une mobilisation plus efficace des ressources intérieures fiscales et non fiscales des pays bénéficiaires et ainsi à contribuer au financement des politiques publiques de développement et au renforcement de la résilience financière de ces pays. Il s’agit d’un enjeu d’autant plus crucial dans un contexte d’augmentation des dépenses publiques, d’accroissement de l’endettement et de rétrécissement des assiettes fiscales, en conséquence de la crise sanitaire mondiale.

Depuis son lancement en 2020, le plan d’action a permis de soutenir 11 projets bilatéraux dans 18 pays d’Afrique Subsaharienne et de contribuer à 8 initiatives portées par des organisations multilatérales dans le domaine de la mobilisation des ressources intérieures publiques et de la dette.

Sur le volet bilatéral, le PISD a globalement atteint ses objectifs en termes de ciblage géographique. Les 15 pays prioritaires d’Afrique Centrale et de l’Ouest[1] ont bénéficié d’au moins un projet national et/ou d’un projet régional. Les objectifs stratégiques du PISD sont eux aussi en bonne voie d’être atteints. Le plan d’action s’inscrit en effet dans le cadre de la stratégie interministérielle d’appui à la mobilisation des ressources intérieures publiques des économies en développement, qui repose sur trois objectifs principaux : l’élaboration de politiques fiscales efficaces, la modernisation des administrations fiscales et douanières et l’optimisation des instruments de coopération.

La composante multilatérale a permis à la France d’accroître significativement sa présence dans le paysage des bailleurs internationaux sur la MRIP et la dette, lui permettant de promouvoir les priorités françaises au sein des instances multilatérales du développement et de renforcer les liens entre les opérateurs français et les organisations internationales, tant dans le domaine de la recherche que dans le cadre de la mise en œuvre des projets.

+ Rapport de mise en oeuvre du PISD 2021>>
+ PISD annual progress report 2021 >>

L’élaboration de ce document a été décidée par la plateforme interministérielle de mobilisation des ressources intérieures publiques (MRIP), qui constitue un forum d’échange et de réflexion rassemblant les principaux ministères et opérateurs impliqués dans la coopération internationale sur cette thématique ainsi que le monde académique, et qui assure le suivi des activités financées par le PISD.

[1] Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo.

Generated by Feedzy