• En juin, l’indice de la production industrielle (IPI) dans l’industrie manufacturière accélère (+1,2 % en v.m. après +1,0 %), grâce aux autres matériels de transport (secteur qui comprend principalement l’aéronautique), aux machines et équipements et à l’agro-alimentaire, qui contribuent chacun pour un tiers environ.

• Les immatriculations de voitures particulières neuves augmentent de nouveau en juillet (+1,7 % après +4,6 %), même si elles restent à un niveau très bas (−31,9 % par rapport à la moyenne de 2019). Dans le détail, elles augmentent pour les entreprises alors qu’elles se replient pour les particuliers.

• L’indice PMI services pour la France (définitif) baisse en juillet, mais moins qu’initialement estimé (−0,6 pt à 53,2, révisé de +1,1 pt par rapport à l’estimation flash) ; il demeure depuis plus d’un an et demi supérieur à son seuil d’expansion théorique (50). L’indice composite est lui aussi revu à la hausse (−0,9 pt à 51,7, révisé de +1,0 pt), et se maintient au-dessus du seuil théorique d’expansion.

• D’après les Douanes, le déficit commercial en biens augmente de nouveau en juin à 13,1 Md€, un niveau record, après −12,9 Md€ en mai. La hausse des importations (+2,8 % après +1,4 %) n’est en effet pas compensée par celle des exportations (+3,3 % en valeur après +2,1 %).

Au 2e trimestre 2022, l’emploi salarié privé augmente nettement, avec +102 500 créations nettes d’emploi (+0,5 %), après +69 500 postes créés au 1er trimestre 2022 (+0,3 %). Il est soutenu par l’emploi salarié privé tertiaire marchand hors intérim (+97 300 postes soit +0,8 %) et l’emploi privé non-marchand (+19 500 soit +0,7 %). L’emploi se replie dans l’intérim (−17 400 postes soit −2,1 %).

 

Generated by Feedzy