Lorsqu’elles ont recours à l’endettement, les sociétés non financières (SNF) peuvent choisir entre les crédits bancaires et les obligations. Un crédit bancaire est un prêt accordé par un intermédiaire financier (généralement une banque) tandis que les obligations sont des titres de dette émis directement sur les marchés financiers.

Au niveau mondial l’endettement obligataire des SNF a fortement augmenté depuis la crise de 2008 (cf. Graphique). Sur cette période, la hausse de l’endettement obligataire en proportion du PIB a été deux fois plus importante dans les pays émergents que dans les pays avancés, largement portée par la Chine.

Outre le besoin pour les SNF de diversifier leurs sources de financement, d’autres facteurs ont pu contribuer au développement du marché obligataire depuis la crise de 2008 : (i) les politiques monétaires expansionnistes menées dans les pays avancés ont soutenu à la fois l’offre et la demande d’obligations ; et (ii) le renforcement de la régulation bancaire a pu conduire à une substitution des obligations à l’endettement bancaire.

L’endettement obligataire permet aux SNF de diversifier leurs sources de financement et de mieux rebondir en période de reprise économique. Elle peut cependant être source de vulnérabilités pour l’économie mondiale :

–    La normalisation en cours des politiques monétaires pourrait détourner les investisseurs du marché obligataire en particulier sur les segments les plus risqués, entraînant des difficultés de refinancement pour les SNF concernées
–    Un ralentissement de l’activité mondiale pourrait déclencher des baisses de notation des SNF et des ventes au rabais des obligations.
–    La Chine, désormais le deuxième marché obligataire après les États-Unis, doit pallier les vulnérabilités de son marché obligataire tout en le libéralisant.

 

 

 

 

+ Télécharger l’étude complète Trésor-Éco n° 313>>

+ Autres publications à consulter sur le sujet :

De Fiore, F. & Uhlig, H. (2011), “Bank Finance versus Bond Finance“, Journal of Money, Credit and Banking, vol. 73, p. 1399-1421.
Çelik, S., G. Demirtaş & M. Isaksson (2020), “Corporate Bond Market Trends, Emerging Risks and Monetary Policy“, OECD Capital Market Series.
Acharya, Banerjee R., Crosignani M., Eisert T. & Spigt R. (2022), “Exorbitant privilege? Quantitative easing and the bond market subsidy of prospective fallen angels“, BIS Working Papers n° 1002.

Schipke A., Rodlauer M. et Zhang L. (2019), “The Future of China’s Bond Market“, IMF Working Paper, Mars.

+ Voir toute la collection des études Trésor-Éco : Français / English

+ S’abonner à la collection Trésor-Éco : bit.ly/Trésor-Eco

Generated by Feedzy