En 2022, 16 % des électeurs inscrits pour les élections présidentielle et législatives n’ont voté à aucun tour de ces scrutins (abstention systématique), 36 % ont voté à tous les tours (vote systématique) et 48 % ont voté par intermittence.La présidentielle a davantage mobilisé que les législatives, en particulier parmi les jeunes adultes. Ces derniers s’abstiennent plus souvent à tous les tours (24 % des 18-34 ans). Ils privilégient le vote intermittent (plus d’un jeune électeur sur deux). Le vote intermittent diminue avec l’âge, alors que le vote systématique croît avec l’âge jusque vers 80 ans : le vote systématique est majoritaire parmi les 70-79 ans. Après 85 ans, l’abstention systématique est élevée, dépassant largement celle des jeunes.La participation croît avec le niveau de vie et de diplôme : 30 % d’abstention systématique chez les inscrits non diplômés, contre 10 % chez les diplômés du supérieur. En partie du fait des caractéristiques sociales de leurs habitants, l’abstention systématique est particulièrement élevée dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et dans les départements d’outre-mer.

Generated by Feedzy