Le gouvernement argentin a annoncé le 4 août, jour de l’expiration du délai de négociation, qu’un accord portant sur la restructuration de 66 Mds USD de dette publique avait été trouvé avec la coalition des trois groupes de créanciers du pays (Ad Hoc, Exchange et ACC). Cet accord atteindrait une valeur actuelle nette recouvrée par les créanciers de 54,8 USD par tranche de 100 (soit +1,3 USD par rapport à la dernière offre du gouvernement argentin du 6 juillet). Les principales concessions concernent :

  • L’anticipation des dates de remboursement pour trois émissions obligataires aux maturités fixées en 2029, 2030 et 2038, dont les premiers remboursements commenceraient respectivement en 2025, 2024 et 2027 ;
  • Un ajustement des CACs, conditionné au soutien de la communauté internationale.

    La négociation est formellement prolongée jusqu’au 24 août pour finaliser l’accord. Celui-ci avait été anticipé par les marchés : la veille au soir, le risque pays avait déjà fermé à son niveau le plus bas depuis l’arrivée de la pandémie en Argentine (2119 points). Après l’annonce, il est tombé à son niveau le plus bas depuis février (2018 points, -111 points en une journée), tandis que les actions argentines à Wall Street ont vu des hausses autour de 15% et que le peso s’est apprécié ponctuellement aux taux parallèles, réduisant l’écart avec le taux officiel.

    A Lire aussi cette semaine :

    ► Brésil : le déficit primaire atteint – 11,6 % du PIB au premier semestre 2020

    Indonésie : contraction du PIB de − 5,3% en g.a. au 2ème trimestre

    ►Chine : progression des exportations de 7,2 % en g.a. au mois de juillet

    ►Point Marchés Financiers

Generated by Feedzy