Signature accord Kenya

De gauche à droite : M. Benoit Gauthier, chef du Service économique régional de Nairobi, Mme Aline Kuster-Ménager, ambassadrice de France au Kenya et M. Ukur Yatani, ministre des Finances du Kenya – crédits photo SER Nairobi

Par ce soutien financier, la France souhaite manifester sa solidarité active avec le gouvernement et le peuple kenyans, le Kenya étant l’un des plus importants partenaires de la France en Afrique.

Le premier volet de l’accord, d’un montant de 16,2 M€, a pour objectif de renforcer les capacités du centre hospitalier universitaire de référence Moï (MTRH) d’Eldoret (nord-ouest du pays) dans les spécialités maternelles et infantiles, afin de réduire les taux de mortalité maternelle et néonatale. Le projet vise à fournir des équipements de pointe dans les soins maternels, néonataux, pour les prématurés ainsi que pour les soins pédiatriques, et à former les personnels soignants sur place. Equipements et formation concerneront deux hôpitaux au sein du MTRH, Shoe4Africa et Riley, ainsi que six hôpitaux de district de la région. La formation des personnels soignants des deux unités (infirmières, médecins et chirurgiens) sera assurée par le personnel de l’hôpital pédiatrique français Robert Debré à Paris.

Le deuxième volet, d’un montant de 16,7 M€, se concentrera sur la réponse hospitalière à la crise de la COVID-19. Le projet équipera vingt hôpitaux publics, répartis dans dix-neuf comtés à travers le pays, pour leur permettre d’offrir un traitement adapté aux cas critiques de Covid-19. La France fournira des équipements de réanimation, des respirateurs et des ventilateurs ainsi que des générateurs d’oxygène médical.

FSE (France) et Medionics (Kenya) sont les deux sociétés sélectionnées par le ministère de la Santé kényan avec l’accord de la Direction générale du Trésor ; elles réaliseront l’installation, la mise en service et la maintenance des équipements, sous la supervision du ministère de la santé kényan. Elles formeront également le personnel hospitalier impliqué dans l’exploitation et la maintenance des équipements installés.

Les premières livraisons d’équipements interviendront avant la fin de l’année, et s’étaleront ensuite sur deux ans.

Le Service économique régional de Nairobi accompagne depuis 4 ans l’ensemble du projet initié à la suite de la visite du Président Kenyatta en avril 2016 à Paris, au cours de laquelle la Première Dame, Margaret Kenyatta, s’était rendue à l’hôpital Robert Debré.

 

Pour en savoir plus sur les prêts du Trésor
Generated by Feedzy