• Selon le Point de conjoncture de l’Insee du 8 septembre, le PIB devrait reculer de 9 % en 2020 – inchangé par rapport à sa prévision de juillet – sous l’hypothèse d’une « stabilité des dispositifs sanitaires ». En août, la perte d’activité serait de −1/20 par rapport à un niveau normal (après −1/16 en juillet et −1/3 pendant la période de confinement). L’activité rebondirait fortement au 3e trimestre (+17 %), puis modérément au 4e trimestre (+1 %), comme le suggèrent les premières données dures pour le mois de juillet. • L’IPI dans l’industrie manufacturière progresse de nouveau (+4,5 % après +14,8 %), particulièrement dans l’automobile, les biens d’équipement, le bois et la métallurgie. L’indice se replie en revanche dans le raffinage, la pharmacie et la chimie. • Le déficit commercial des échanges de biens se réduit en juillet (à 7,0 Md€ en valeur après 8,1 Md€). Les exportations poursuivent leur rebond grâce notamment à la nouvelle hausse des ventes en matériels de transports ; les importations progressent également, malgré de moindres importations de masques.

Evolution sectorielle de l'IPI base 100 février

Generated by Feedzy