En zone euro, les estimations définitives confirment la progression des PMI dans le secteur manufacturier (53,7 après 51,7), après le recul de celui des services la semaine dernière. La hausse est marquée en Allemagne (56,4 après 52,2), alors que l’indice italien est stable par rapport à août (53,2 après 53,1) et que celui espagnol repasse en zone d’expansion (50,8 après 49,9). L’indicateur de sentiment économique, produit par la Commission, témoigne également d’une amélioration de la situation économique en septembre (91,1 après 87,7). L’inflation en revanche est en recul généralisé en septembre, négative en glissement annuel (−0,3 % après −0,2 %). C’est le cas en Allemagne (−0,4 % après −0,1 %), en Espagne (stable à −0,6 %) et plus encore en Italie (−0,9 % après −0,5 %), alors qu’elle reste positive quoiqu’en baisse en France (+0,1 % après +0,2 %).

La situation apparaît contrastée aux États-Unis. L’indice du PMI manufacturier publié par l’Institute of Supply Management (ISM) se replie en septembre mais reste au-dessus du seuil théorique d’expansion (–0,6 pt à 55,4), principalement du fait d’un recul marqué des nouvelles commandes (contribution de –1,5 pt). Côté demande, les signaux sont disjoints en septembre : les dépenses de consommation décelèrent (+0,7 % après +1,1 % en août), les ménages puisant dans leur épargne contrainte (taux d’épargne à 14,1 % après 17,7 %) alors que le revenu disponible reflue (–3,5 % après +0,0 %) à l’extinction de certains dispositifs de soutien budgétaire à l’été. Toutefois, la confiance des consommateurs rebondit fortement (101,8 après 86,3 en août) après l’épisode de ré-accélération de la circulation virale estivale, en voie de stabilisation. Enfin, la décrue du taux de chômage (–0,5 pt à 7,9 %) résulte en partie d’une baisse du taux d’activité (–0,3 pt). Les nouvelles demandes d’allocation chômage hebdomadaires restent d’ailleurs élevées (+830 000 la semaine du 21 au 28 septembre après +873 000). Au Royaume-Uni, la 2e estimation du PIB révise ce dernier à la baisse au 2e trimestre (−19,8 % après −2,2 %). Bien que toujours au-dessus du seuil théorique d’expansion, l’indice PMI manufacturier britannique baisse en septembre (54,1 après 55,2). Au Japon, en août, l’IPI est en faible progression après le rebond de juillet (+1,7 % après +8,7 %), tandis que le chômage reste globalement stable (3,0 % après 2,9 %).

Indicateurs

Etats-Unis Ventilation sectorielle des créations nettes d'emploi en millions

 

Generated by Feedzy