g20a

Le cadre commun pour les futurs traitements de dette, qui avait été agréé en principe lors du G20 Finances du 14 octobre, définit une approche multilatérale de coordination au cas par cas des principaux créanciers officiels. Les négociations engagées en application de ce cadre commun permettront de définir les paramètres des traitements de dette assurant le partage équitable de leur coût entre les créanciers.

Cet accord marque une avancée majeure car c’est le premier cadre commun aux créanciers du Club de Paris et du G20 pour décider de futures restructurations de dette.

Pour mémoire, lors de leur réunion du 14 octobre, les ministres des finances et les gouverneurs de banque centrale ont acté la prolongation de 6 mois de l’initiative de suspension du service de la dette (DSSI), au bénéfice des pays les plus pauvres avec la possibilité d’une nouvelle prolongation à décider au printemps 2021. Cette décision permettra à de nombreux pays de libérer davantage d’espace budgétaire pour financer leurs besoins urgents, notamment sanitaires, pour faire face à la pandémie.

Generated by Feedzy