• En septembre, les enquêtes de conjoncture affichent des évolutions contrastées, mais les principaux soldes restent élevés. Cela traduit la poursuite de la dynamique de reprise, mais avec des ralentissements dans certaines branches entraînés, d’une part, par l’atténuation de l’effet rebond suite aux réouvertures en mai-juin, et d’autre part, par la persistance de difficultés sectorielles, liées notamment à l’approvisionnement. Le climat des affaires de l’Insee demeure depuis mai à des niveaux élevés. En septembre, il progresse légèrement, soutenu par les services et le bâtiment, mais freiné par l’industrie et le commerce. Dans les services, la décrue de la quatrième vague semble porter les anticipations, avec un rebond des soldes prospectifs après leur dégradation en août ; alors que le commerce et l’industrie voient leurs soldes prospectifs et rétrospectifs chuter. • Le PMI composite (estimation flash) de Markit pour la France évolue toujours en zone d’expansion en septembre (au-dessus de 50), à un niveau élevé, mais il poursuit sa baisse pour un troisième mois consécutif, principalement dégradé par les soldes prospectifs.

 

 

Generated by Feedzy